Annonce

Réduire

Charte du Forum

Sur ces forums, il est possible d'aborder n'importe quels sujets, de façon sérieuse ou tout simplement pour délirer !

Afin de préserver son harmonie et éviter les débordements, nous avons établi un ensemble de règles très simple que nous vous demandons de respecter.

1) Les thèmes suivants ne doivent jamais être abordés: La politique, La religion, La haine raciale, La pédophilie. Faites appel à votre bon sens pour éviter tout autre sujet susceptible de provoquer une polémique trop violente.

2) Ce forum est destiné a l'Abandonware (jeux a l'abandon). Les discussions relatives au Warez (requêtes, liens ...) seront systématiquement fermées ou effacées.

3) Lorsque vous lancez un sujet, veillez a ce qu'il soit dans le forum approprié (ne faites pas par exemple une requête dans le forum Discussion générale).

4) Avant de poser une question d'ordre technique, assurez vous d'avoir consulté la FAQ Abandonware-France et la FAQ Abandonware-Forums (questions fréquemment posées) !

5) Ne publiez pas d'images dans vos messages qui pourraient choquer les autres visiteurs.

6) Nous détestons le SPAM et le Flood ! Évitez donc de poster des messages inutiles et de façon répétée.

7) Le forum n'est pas un concours de posts. Il est inutile de poster des messages dans le simple but de monter en grade (Le nb de posts sera décrémenté en cas d'abus).

8) Les sujets privés destinés a une minorité sont interdits. Le forum est une communauté et vos messages sont destinés a l'ensemble des visiteurs. Nous mettons a votre disposition gratuitement des outils tels que Chat ou Messagerie privée.

9) Il est souhaitable de ne pas faire dévier un sujet. Cela n'est pas très sympa pour celui qui a lancé le sujet !

10) Peace and Love ! Les forums sont un endroit de détente, amusez vous, ne vous prenez pas la tête inutilement en public.

11) Les admins et modérateurs sont la pour vous protéger, et non pour vous faire la guerre ! Ils se réservent le droit de déplacer, modifier, fermer ou effacer un sujet en cas de besoin.

12) Concernant la zone arcade sur le forum, toute personne trichant se verra temporairement bannie du forum et TOUT ses scores seront purement et simplement effacés.

13) Ne proposez pas de lien vers du contenu illégal et n'encouragez pas au piratage d'oeuvres protégés par les droits d'auteurs.

14) Ce forum n'est pas un téléphone portable ! Corollaire à la proposition précédente: la plupart des gens susceptible de vous répondre n'a pas appris à lire le langage "texto/SMS". Vos messages ne sont pas limités à 160 caractères, alors s'il vous plait, écrivez correctement ! Clairement, on ne va pas vous tomber dessus pour un "s" oublié ou pour un accord incorrect, mais pas de "g chrché c je pandan dé mwa"! Copiez-collez votre message dans Word pour profiter du correcteur orthographique, au besoin.

Ces règles sont très importantes, merci de les respecter ! En cas de non respect, vous pourrez recevoir un avertissement, ou en fonction de la faute, être banni temporairement, voir définitivement du forum.
Voir plus
Voir moins

Digressons (à nouveau) sur le téléchargement illégal

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Digressons (à nouveau) sur le téléchargement illégal

    Hello les loulous,

    L'annonce récente de la fermeture brutale du site P2P T411 suite à l'arrestation en France et en Suède, voire au Canada, de plusieurs de ses administrateurs et modérateurs ainsi que les commentaires tant des membres du réseau que des responsables des entités à la base de l'action judiciaire (dont, entre autres, la SACEM) m'a relancé sur certaines réflexions.

    Tout d'abord, pour ceux qui l'ignoraient, T411 était un réseau P2P reconnu comme l'un mettant à disposition le plus de contenus francophones (ou sous-titrés VF).
    Le réseau étant semi-privé dans la mesure où l'accès n'était pas restreint mais imposait de respecter un ratio afin d'éviter le leeching.

    Bref, si l'on prend le principe des administrateurs du site : mette à disposition, partager et faire partager des contenus culturels, qu'il s'agisse de films, musiques, jeux, livres, etc...
    Opposé à cela, on trouve donc les sociétés protégeant/représentant les ayant-droits argumentant que le partage de contenu sans en avoir la propriété représente un préjudice pour les ayant-droits.

    Le but ici n'est pas de faire l'apologie du téléchargement illégal en brossant un portrait de robin des bois virtuel face aux compagnies Prince Jean qui se goinfrent sur nos maigres deniers mais de porter la réflexion sur le fait que depuis l'avènement de Napster en 1999, rien n'a été fait ou n'a changé pour ménager la chèvre et le chou : d'une part mettre à disposition du contenu culturel à un prix raisonnable tout en rémunérant justement les auteurs d'oeuvres artistitiques.

    On peut d'abord se poser la question sur les raisons qui poussent au téléchargement illégal.
    Brosser un portrait du téléchargeur lambda comme un voleur qui refuse de rétribuer la création est un peu trop facile et rapide.
    Mon opinion va plutôt dans le sens d'un utilisateur insatisfait d'une part de l'offre culturelle qu'on lui propose (voire soumet) et du prix d'accès à cette offre.

    En principe, les règles de l'offre et la demande font qu'en principe, les acteurs devraient finir par se rencontrer pour aboutir à un compromis satisfaisant tout le monde.
    En réalité, cet équilibre n'est jamais atteint car l'offre est biaisée dès le départ.

    Il y a tout d'abord la législation nationale/régionale/locale qui tend à restreindre la diffusion de contenu culturel. Le mécanisme le plus connu est celui de "chronologie des médias" touchant les oeuvres cinématographiques; Pour l'exemple, selon cette réglementation, un film non produit par une chaîne (par exemple TF1) ne pourrait être diffusé que 30 mois après sa sortie officielle. Dans un monde du "tout tout de suite", autant dire une éternité!

    On me dira que l'achat sur support physique ou en VOD payé à l'acte peut être exécuté dans les 4 mois suivant la sortie du média...mais on se rend alors compte que cette fameuse règle de chronologie a bousculé les règles de marché en surévaluant la valeur du bien et in fine, la rémunération à l'unité de l'ayant-droit! Et quand on se rend compte qu'une nouveauté en VOD à l'acte se paye parfois 7-8 € pour une vision dans les 48 heures, dans certains cas, on nommerait cela du racket!
    Cette règle de chronologie devrait en fait être revue afin d'éviter ces surévaluations et permettre une diffusion des oeuvres en VOD par abonnement et/ou par les chaînes publiques et privées le plus rapidement possible.
    On peut d'ailleurs se demander pourquoi l'état lui-même n'organise pas rapidement cette mise à disposition de contenu culturel. Après toutn, l'état est censé répondre aux préoccupations de tous ses citoyens qu'il s'agisse d'un ayant-droit ou pas...Cela tend à renfoercer l'existence du lobbyisme par les ayant-droits afin que justement, les états ne changent pas le système afin de fausser le mode de détermination de rémunération de l'ayant-droit!

    au fur et à mesure de mes réflexions, j'en viens à me dire que finalement, seuls les oeuvres cinématographiques, les séries télévisées et dans une certaine mesure les jeux vidéos sont principalement concernés par les faits exposés plus avant. Pour ce qui concerne les bouquins, BD et musique, il existe de nombreux moyens d'obtenir satisfaction à un prix raisonnable.

    Enfin, il reste la durée du copyright. la convention de Berne de 1886 fixe une durée de 50 ans post-mortem mais au fur et à mesure, chaque état a mis en place ses directives propres. Ainsi, les USA, avec le Sonny Bono Copyright Term Extension Act, ont propulsé les droits d'auteur à 70 ans après la mort de l'auteur ou 120 ans à date de création pour les oeuvres en noms collectifs ou 95 ans à date de publication. Où l'on se rend compte que les lois sont modifiées afin de plaire à tel ou tel groupe. Le term extension act étant d'ailleurs renommé "Mickey Mouse Protection act" dans la mesure où il a évité à faire tomber Mickey Mouse dans le domaine public en 2003.

    Cette notion du droit d'auteur persistant après la mort de l'auteur reste pour moi indéfendable! Que l'auteur bénéficie de droit sur ses créations durant sa vie ne me choque pas encore trop (encore que...quelque part, ce droit devrait aussi être limité dans le temps...quand on ^pense que Patrick Hernandez a vécu uniquement grâce aux droits de "Born to be alive" ...) mais que ce droit se prolonge à la descendance me semble abusif! Et très particulier. Imaginons un ouvrier qui imagine un mode de production plus efficace pour son employeur, dopant le rendement de ce dernier. L'ouvrier bénéficiera peut-être d'une gratification directe et pas forcément prolongée dans le temps mais jamais sa descendance ne bénéficiera de droit sur sa "création". Pourquoi donc cela devrait-il se produire pour une oeuvre artistique!
    De même, des protections d'oeuvre allant à 95 ans après leur publication, c'est hautement exagéré! D'autant plus que dans beaucoup de cas, l'auteur ne perçoit pas la majorité de la rémunération mais plutôt son producteur...Bref, à nouveau, le lobbyisme semble bien présent.

    Maintenant, prenons l'autre bout de la lorgnette et regardons du côté des administrateurs du site;
    Sur le principe donc, T411 prônait le partage, le fait de ne pas mettre à disposition du contenu non encore commercialisé et faisait l'objet d'un contrôle par une équipe de modérateurs.
    Sauf qu'il est ressorti que les administrateurs du site se sont aussi goinfrés grâce à la publicité affichée sur leur site ou par le biais de "libéralités" versées par les membres afin de remonter leur ratio et pouvoir continuer à télécharger.
    Certaines langues se sont d'ailleurs déliées sur le statut plus ou moins privilégiés d'administrateurs et super-administrateurs et de leur quote-part sur les revenus publicitaires ou autres. Qui plus est, en considérant que leur contribution ne se résumait qu'à la mise à disposition du matériel de partage.Le contenu étant mis à disposition par certains administrateurs et par les membres qui eux, n'ont certainement jamais rien touché de ces revenus.
    Tout d'un coup, le robin des bois semble beaucoup moins séduisant...
    Car si j'estime déjà que l'héritage du droit d'auteur n'est pas défendable, le fait de se goinfrer sur base de la création d'autrui l'est encire moins à mes yeux!


    Enfin, il reste les commentaires de la SACEM (du moins, de son secrétaire général David El-Sayegh qui évoquait la réflexion de la possibilité de poursuites envers les membres les plus actifs.
    A mon sens, le commentaire est le témoin d'un manque de réflexion propre à ces sociétés de protection des ayant-droits.
    D'une part, qu'est-ce qu'un membre plus actif? D'un point de vue légal, que l'on ai partagé 1 Ko ou 25 To sans en avoir la propriété, cela est du pareil au même! Quelle est donc la norme que la SACEM considérera comme minimale pour justifier du lancement d'une poursuite?
    On me répondra que la norme sera déterminée par la préjudice estimé du partage. Sauf que...la SACEM comme tant d'autres compagnies de droit d'auteur tend à considérer qu'une oeuvre partagée 1 fois représente une vente perdue!
    Hors, il ressort que cela n'est pas forcément le cas. Ainsi, David Benioff ou D.B. Weiss, parlant de Game of Thrones comme série la plus téléchargée au monde ont témoigné que cela n'avait eu aucun impact sur les ventes. Il est même fortement probable que ce téléchargement illégal ait donné plus de notoriété à la série que la simple diffusion sur HBO et a plus que probablement tocuhé des publics qui ne faisaient pas partie de la cible initiale.
    Ce dernier point n'est d'ailleurs pas limité à GoT. Il est fort probable que certaines oeuvres ont bénéficié d'une meilleure visibilité grâce au P2P.
    .
    Et si le membre est effectivement fautif d'avoir partagé du contenu dont il ne possédait pas les droits, ne faut-il pas également mettre en défaut les FAI ainsi que les compagnies publicitaires annonçant sur le site, les unes parce qu'elles n'ont pas agi sur des transferts de données qui auraient pu être contrôlables, les autres pour avoir d'une certaine manière participé au financement et à la maintenance du site.
    Sauf que ces entités sont beaucoup mieux armées pour se défendre.
    Je m'attends même à ce que les administrateurs arrêtés utilisent le même argumentaire que Kim Dotcom pour Megaupload : "Nous, nous ne partagions rien! Nous ne faisions que mettre un outil à disposition. Ce sont les membres qui sont responsables des contenus diffusés au moyen de cet outil!"
    Bref, si la SACEM maintenait son point de vue, cela serait surtout la représentation du massacre sanguinaire de personnes isolées dont les moyens de défense seront forcément plus limité.

    Pas le genre de truc à faire pour faire adhérer le peuple à son combat.
    Et, là aussi, ces compagnies de protection de'droit d'auteur feraient bien de se regarder autre chose que le nombril et d'admettre que les mutations de la société impliquent des changements dans la manière de protéger la diffusion des oeuvres. Bref, d'enfin venir avec des propositions constructives dans un esprit win-win pour les ayant-droits ET les utilisateurs/spectateurs des oeuvres!

    En ce qui me concerne, la solution se trouve dans un accès accru au contenu pour un prix abordable. Je suis convaincu que l'arrivée de plateformes comme Netflix ou Canalplay ont certainement impacté à la baisse le volume du téléchargement illégal.

    Voilà donc ce que m'a inspiré ce fait récent.

    A+ les aminches
    We're on mission for God

    - Parfois, c'est toi qui cognes le bar et parfois, hé bien, c'est le bar qui te cogne

    -ça, je le sentais, je suis entouré d'trous du cul. Feu à volonté bande de trous du cul!

  • #2
    Franchement la toute première chose à faire c'est d'abolir la loi sur la chronologie des médias, dès qu'on aura franchi ce pas, des plateforme style Netflix pourront proposer aussi rapidement qu'au téléchargement tous les séries et films imaginables, seconde étapes, abolir les exclusivités qui obligent à s'abonner à plusieurs plateformes si on veut profiter de sa série favorite notamment. Pour les prix je trouve que ce qui se pratique sur Netflix ou Spotify pour la musique est très correct donc même pas besoin de changer qqch à ce niveau. Tout ce qui manque c'est simplement une plateforme unique, tous les médias réunis et pas de délai d'attente inutile. Là à mon avis je ne verrais plus aucune raison de pirater qqch.

    Commentaire


    • #3
      SFR fournit un accès VOD illimité à 9.99€/mois, je trouve que c'est un bon début...
      >>>>>>>>> ʕ•ᴥ•ʔ

      Commentaire


      • #4
        Salut, oui la confirmation est là le site de torrent français est bien fermé (Voir Source) cependant ce qui est certain c'est que des sites satellites ou copies (pas trop réussies) verront le jour bientôt. Attendons voir.
        T411 le tracker francophone semi-privé le plus fourni et aussi le plus populaire vient d'être fermé par les autorités françaises et suédoises.

        Commentaire


        • #5
          Envoyé par Worklab Voir le message
          Salut, oui la confirmation est là le site de torrent français est bien fermé (Voir Source) cependant ce qui est certain c'est que des sites satellites ou copies (pas trop réussies) verront le jour bientôt. Attendons voir.
          Elle est pas toute neuve ton info, là.
          Et clairement, je ne crois pas du tout à une résurrection sous une forme ou une autre (hormis des pâles copies mal branlées) de T411, surtout vu les circonstances.
          Ce qui est dommageable dans l'histoire, c'est toutes les données perdues surtout concernant les vieux films, les vieux livres, les vieilles BD.
          Sans ouvrir un énième débat sur le piratage, T411 bénéficiait d'un sacré catalogue. Et franchement, ça va être très compliqué de trouver ou retrouver certaines sources.
          Dommage !
          Dernière modification par Snow, 09-08-2017, 22h41.
          La vitesse de la lumière est supérieure à celle du son !
          C'est pourquoi bien des gens ont l'air brillant jusqu'à ce qu'ils ouvrent la bouche !



          Commentaire


          • #6
            Un nouveau grand site renaîtra des cendres de T411, c'est la nature d'internet qui n'aime pas le vide, mais bon reste à voir à quoi sont condamnés les propriétaires de T411 (et en passant 4 super-modérateurs aussi) ça risque de faire réfléchir les suivants ...
            "Les ordinateurs sont inutiles : ils ne donnent que des réponses."
            - Pablo Picasso

            "Deux intellectuels assis vont moins loin qu'une brute qui marche."
            - Michel Audiard

            Commentaire

            Chargement...
            X