Annonce

Réduire

Charte du Forum

Sur ces forums, il est possible d'aborder n'importe quels sujets, de façon sérieuse ou tout simplement pour délirer !

Afin de préserver son harmonie et éviter les débordements, nous avons établi un ensemble de règles très simple que nous vous demandons de respecter.

1) Les thèmes suivants ne doivent jamais être abordés: La politique, La religion, La haine raciale, La pédophilie. Faites appel à votre bon sens pour éviter tout autre sujet susceptible de provoquer une polémique trop violente.

2) Ce forum est destiné a l'Abandonware (jeux a l'abandon). Les discussions relatives au Warez (requêtes, liens ...) seront systématiquement fermées ou effacées.

3) Lorsque vous lancez un sujet, veillez a ce qu'il soit dans le forum approprié (ne faites pas par exemple une requête dans le forum Discussion générale / Le bar des amis).

4) Avant de poser une question d'ordre technique, assurez vous d'avoir consulté la FAQ Abandonware-France et la FAQ Abandonware-Forums (questions fréquemment posées) ainsi que les topics Important : du forum Aide de jeux / Problèmes techniques !

5) Ne publiez pas d'images dans vos messages qui pourraient choquer les autres visiteurs.

6) Nous détestons le SPAM et le Flood ! Évitez donc de poster des messages inutiles et de façon répétée.

7) Le forum n'est pas un concours de posts. Il est inutile de poster des messages dans le simple but de monter en grade (Le nombre de posts sera décrémenté en cas d'abus).

8) Les sujets privés destinés a une minorité sont interdits. Le forum est une communauté et vos messages sont destinés a l'ensemble des visiteurs. Nous mettons a votre disposition gratuitement des outils tels que Chat (Fermé pour une période indéterminée) ou Messagerie privée.

9) Il est souhaitable de ne pas faire dévier un sujet. Cela n'est pas très sympa pour celui qui a lancé le sujet !

10) Peace and Love ! Les forums sont un endroit de détente, amusez vous, ne vous prenez pas la tête inutilement en public.

11) Les admins et modérateurs sont la pour vous protéger, et non pour vous faire la guerre ! Ils se réservent le droit de déplacer, modifier, fermer ou effacer un sujet en cas de besoin.

12) Concernant la zone arcade sur le forum, toute personne trichant se verra temporairement bannie du forum et TOUT ses scores seront purement et simplement effacés. (Fermée pour une période indéterminée)

13) Ne proposez pas de lien vers du contenu illégal et n'encouragez pas au piratage d'oeuvres protégés par les droits d'auteurs et de Non-Abandonware.

14) Ce forum n'est pas un téléphone portable ! Corollaire à la proposition précédente: la plupart des gens susceptible de vous répondre n'a pas appris à lire le langage "texto/SMS". Vos messages ne sont pas limités à 160 caractères, alors s'il vous plait, écrivez correctement ! Clairement, on ne va pas vous tomber dessus pour un "s" oublié ou pour un accord incorrect, mais pas de "g chrché c je pandan dé mwa"! Copiez-collez votre message dans Word pour profiter du correcteur orthographique, au besoin.

Ces règles sont très importantes, merci de les respecter ! En cas de non respect, vous pourrez recevoir un avertissement, ou en fonction de la faute, être banni temporairement, voir définitivement du forum.
Voir plus
Voir moins

Return to Monkey Island par Ron Gilbert !

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #31
    Envoyé par LINKER Voir le message
    Pareil, je ne suis pas fan de la DA, j'aurais adoré du "pixel art" à l'ancienne, mais là, c'est la nostalgie qui parle
    Mais de là a en faire toute une histoire et aller insulter l'équipe.... les gens ont de drôle de priorité dans la vie de nos temps je trouve.
    A l'époque c'était pas du pixel art comme l'a dit ron gilbert lui même. Heureusement donc qu'on a pas eu du pixel art.

    Commentaire


    • #32
      Envoyé par willow2 Voir le message
      A l'époque c'était pas du pixel art comme l'a dit ron gilbert lui même. Heureusement donc qu'on a pas eu du pixel art.
      Pour ca que je l'ai mis entre guillemets

      Commentaire


      • #33
        Le jeu sortira exactement le 19 septembre 2022, à vos pièces et charger les canons ! Arf, il faut faire confiance à Ron, à mon avis l'ambiance sera au rendez-vous. Ca peut pas être pire que le 4.

        Commentaire


        • #34
          Envoyé par doomlazer Voir le message
          Ca peut pas être pire que le 4.
          Je l'aime bien le moi le 4 ; je le préfère même au 3. En revanche les Tales ne m'ont pas franchement convaincu. Mais je dois avoir des tendances déviantes, vu qu'après y avoir rejoué avec une manette, je me suis pris à également aimer Le Manuscrit de Voynich (fallait juste accepter que - aussi étrange que cela paraisse - c'est un jeu console en fait).

          Personnellement, après quelques déceptions, j'ai appris à me méfier des anciens qui font leur grand retour nostalgique. Le choix d'un design moderne me laisse quand même espérer un jeu au moins un peu dans son temps au lieu d'un vieux grog éventé depuis 1992. Enfin, de toute façon j'y jouerai quels que soient les retours, alors...
          Dernière modification par eternal-newbie, 07 septembre 2022, 11h50.

          Commentaire


          • #35
            Pas fan non plus de la direction artistique, surtout au niveau des personnages que je ne trouve pas assez expressifs de première abord, mais j'attends de voir ça ingame.
            De mon côté, c'est précommandé, j'y joue demain.

            D'un point de vue purement graphique, ma préférence va au 3. Je n'avais pas aimé ceux du 4, mais ceux de "Tales Of" m'avaient plu aussi. Au final, j'ai adoré les 5 opus, donc je ne pense pas être déçu sur ce "Return". Tant que l'ambiance "monkey island" et l'humour sont là, c'est le principal.
            Quand Redd passe, les moustiques trépassent

            Jeux de rôle amateur sur JDR-ANS.NET

            Commentaire


            • #36
              Idem j'ai craqué comme un faible.

              J'ai le pressentiment que le jeu va être très court...

              Commentaire


              • #37
                Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle 

Nom : 		image.png 
Affichages :	83 
Taille :		1,26 Mo 
ID : 			860965
                Première réaction à chaud sur ce Return of Monkey Island : Que c'est plaisant !
                Je ne suis pas bien loin mais pour l'instant je valide ce retour :

                - Les énigmes sont ni trop tordues, ni trop simples, le sentiment de progression est là. Il y a bien un système d'indices mais pour l'instant (premier acte) il n'est pas utile.
                - L'ambiance de MI est bien présente et même marquée sans tomber dans la caricature :
                Reparcourir cette île de mélée sous une nuit chaude des caraïbes, croiser des figures connues, voir l'évolution de l'île après les ravages du temps et d'une nouvelle génération de pirates.
                (gros clin d'oeil à la génération de joueurs qui ont connus MI à l'époque et à l'industrie du JV)
                - Le doublage (en VO uniquement) toujours au top, la bande-son géniale reprenant d'anciens thèmes qui se remixent façon iMuse moderne.
                - Des références habiles dans tous les sens : entre le fan service, le jeu retro, la polémique sur les graphismes (avec une réplique qui brise élégamment le 4eme mur) même une petite pique sur la zététique !
                - L'animation, bien qu'elle fasse un peu "flash", je la trouve remarquable de fluidité et très naturelle.
                - L'interface complétement modernisé, le "verbe" est sélectionné par défaut cela rend l'ergonomie parfaite et accessible à tous.

                Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle 

Nom : 		image.png 
Affichages :	77 
Taille :		1,09 Mo 
ID : 			860966

                Reste le partie pris graphique qui fera grincer des dents les adeptes du pixel art. Pour ma part, je trouve ça osé mais finalement très réussi et cohérent avec le dépoussiérage de l'ensemble.
                J'attends voir la suite si je fais évoluer mon jugement mais pour l'instant c'est un gros OUI.
                Je me précipite un peu mais, pour moi, c'est bien parti pour être le meilleur Monkey Island de la saga, vraiment un chef d'œuvre d'écriture !
                Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle 

Nom : 		image.png 
Affichages :	77 
Taille :		372,5 Ko 
ID : 			860967
                La presse semble également conquise : https://www.metacritic.com/game/pc/r...-monkey-island
                Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle 

Nom : 		image.png 
Affichages :	98 
Taille :		1,2 Ko 
ID : 			860968

                Commentaire


                • #38
                  Heureusement que cette série n'a jamais été mon truc, parce qu'en voyant encore la vidéo de gameplay la plus récente hier, je me disais : "......... .................."
                  Ce style graphique, je peux vraiment pas... L'impression de voir un dessin animé moderne sur Gulli avec des aplats "cheap", même s'il y a du boulot autour.
                  Et puis concernant l'animation, ce côté "flash", un peu marionettique, même s'il est fluide... Je peux pas non plus.
                  Dernière modification par GT400, 21 septembre 2022, 20h29.
                  As the mist clears, the eerie image of a forest forms in front of you. To the east, a vast plain extends towards the horizon. Westward howewer, in the thick of the forest, a thousand pairs of eyes pierce the mist, glaring despondently back at you.

                  Commentaire


                  • #39
                    Pour ma part, j'ai terminé le jeu… Je ne trouve pas de balise spoiler sur ce forum, donc évitez ce message si vous voulez éviter les spoilers.

                    Mon contexte perso : j'adore la série Monkey Island depuis 20 ans, je trouve les 2 premiers épisodes excellents, le 3ème vraiment très bon, le 4ème passable, les Tales complètement à côté de la plaque pour ne pas dire sans intérêt.

                    J'ai joué en VF, en mode Difficile et en version longue, sur PC.

                    Les plus :
                    • Les graphismes : ce n'est pas le genre qui m'attire le plus, mais en cours de jeu, avec l'animation et le parti pris de cet épisode, ça fonctionne plutôt bien. Vu que chaque épisode a toujours changé de style (que certains veuillent le reconnaître ou non…), je ne vais me plaindre d'un nouveau changement visuel, vu que ça fait partie de la série (on va pas non plus reprocher à Bowie d'avoir changé de style musical d'un album à l'autre, même si certains étaient plus réussis que d'autres ).
                    • L'interface : top ! Simple, claire, efficace. C'est aussi une bonne façon de proposer du point'n'click au public de 2022, car ça gomme pas mal de frustrations de base. Ici, si un objet n'a pas d'effet sur un autre objet, le clic est impossible. Pour les plus impatients, il est aussi possible de faire marcher Guybrush plus rapidement, de passer le texte en accéléré, de relire une réplique manquée, etc.
                    • Le doublage : Dominic Armato (pour Guybrush) est toujours au top. Dans l'ensemble, c'est très propre, même si je regrette qu'Elaine ait un ton si doux du début à la fin, alors qu'on l'a connue plus incisive. Mais j'ai l'impression que c'est plus une évolution du personnage qu'un problème de doublage.
                    • La musique : sans non plus être la claque qu'a été Monkey Island 3 dans son contexte, c'est très propre, bien fait, bien amené.
                    • La créativité des costumes : ils me semblent tous réussis, en fait. Chapeau aux personnes qui ont travaillé là-dessus -- ça sent qu'il y a des esprits vifs qui ont donné tout ce qu'ils/elles pouvaient. Si seulement des personnes aussi vives avaient travaillé à l'écriture, snif…
                    • La traduction française : très correcte, surtout quand on sait ici à quel point les VF de Monkey1/Monkey2 étaient à côté de la plaque ! Mais j'ai quand même vu quelques erreurs… une "quarte" musicale traduite en "quatre", ou l'expression "snake oil" traduite mot à mot, là où on dirait "poudre de perlimpinpin" en français. Mais bon, cette trad s'en sort très bien.
                    • Pas d'abus de fan-service ou de private jokes LucasArts. Ouf ! Thimbleweed Park en faisait des caisses, dans ce Return to Monkey Island, Ron a su utiliser la salière sans la faire tomber dans le plat.
                    • Pas de cynisme excessif. Je trouvais que Thimbleweed Park avait un ton désabusé et une rancœur/amertume envers le monde moderne extrêmement lourde, c'en était presque inquiétant. Ici, le jeu est plutôt positif, joyeux (mais peut-être un peu trop naïf finalement, voir plus bas…).
                    • Les divers passages sur le bateau de LeChuck sont amusants. Probablement mon meilleur souvenir du jeu.
                    • Le livre d'indices : chouette concept pour la génération actuelle qui n'a plus la patience d'il y a 30 ans. Si vous voulez jouer à l'ancienne, n'utilisez pas cet objet, tout simplement
                    • Difficulté progressive et objectifs clairs. Pas d'énigme vraiment injuste (il m'a fallu 7 heures en tout, sans trop me casser la tête).
                    • Prix honnête.
                    Les moins
                    • Mais où est passé l'humour ?!? Y a de petites blagues sympathiques, mais où est le mordant ? L'incisif ? Les références pop-culture ? Le génie des dialogues ? Les répliques qui font mouche ? Pourquoi tout le monde a l'air d'être sous Xanax en permanence ?!? Je vous jure que j'ai voulu me rassurer en me disant qu'il devait s'agir d'un sort sur l'île de Mêlée, pour que les parties 1 et 2 aient ce ton si inoffensif (un peu comme sur l'île de Lucre dans Monkey4, où les pirates sont presque lobomotisés). Mais non ! C'est comme ça jusqu'à la fin ! Tout gentil ! Tout le temps ! Pas une aspérité ! Je joue bien à la suite de Monkey Island, ou bien j'ai mal lu et j'ai lancé la suite de Marine Malice ?! Soudainement, tous les "sous-Monkey Island" des années 2000 me paraissent être des chefs-d'œuvre de l'humour, alors que les 2/3 d'entre eux ne faisaient que plagier les vieux LucasArts ! Réhabilitez Monkey Island 4, c'était bien plus drôle, en fin de compte !
                    • Le labyrinthe dans la forêt : c'est la troisième fois qu'il apparaît dans un jeu de Ron !! On a eu un labyrinthe dans la même forêt dans Monkey Island 1, dans Thimbleweed Park et maintenant dans Return to Monkey Island. Ron, pourquoi ?! Deux fois OK, mais trois ? Quel est l'intérêt ?
                    • De façon générale, il y a plusieurs labyrinthes dans le jeu. Mais mince, en 1988 dans Zak ça se comprenait, il fallait meubler du temps de jeu en ayant très peu de place sur les disquettes ! Mais en 2022, après avoir passé 20 ans à réclamer à faire son Monkey Island 3a, fallait-il vraiment mettre 3 labyrinthes dans le jeu ? Combien de gens ont participé à l'écriture des énigmes pour que ça paraisse autant à bout de souffle ?
                    • Le livre d'indices : le revers de cette astuce, c'est que le jeu propose beaucoup moins d'indices naturels. Vous bloquez sur une énigme ? Eh bien non, les personnages ne vous feront presque jamais de remarque, de suggestion, de sous-entendu… Soit vous trouvez la bonne solution vous-même, soit vous demandez un indice au livre d'indice. Pourquoi pas, mais c'est un peu paresseux… le génie des jeux originaux était aussi dans ce genre de détails… là ils ont choisi la facilité. Quand on commence à cumuler toutes les facilités de ce nouveau jeu, ça commence à faire beaucoup et à paraître bien paresseux ou essoufflé…
                    • 7 heures de jeu en tout alors que j'étais en mode Difficile avec la version longue… je n'ose pas imaginer à quoi aurait ressemblé le mode par défaut. Monkey Island Lite pour enfants en bas-âge ?
                    • La fin : rien de transcendant, mais bon, Ron avait prévenu que son idée originale était plutôt modeste et que les fans attendaient trop de choses. Ne vous attendez simplement à aucune surprise à ce sujet (mais cette fin reste néanmoins bien moins insultante que le mi-cliché/mi-doigt-d'honneur de la fin de Thimbleweed Park). Comme dit Dewey dans la série Malcolm : « je ne m'attendais à rien mais j'suis quand même déçu. »
                    • Une nouvelle énigme « culturellement injuste » : dans Monkey Island 2, les joueurs non-Américains ont été perdus face à un jeu de mots reposant sur l'expression "monkey wrench", qui n'est connue que des Américains. Return to Monkey Island renouvelle cette mauvaise expérience (dans une moindre mesure), en vous demandant de connaître le XYZZY du jeu Colossal Cave Adventure de 1976, à un moment donné où vous vous sentirez totalement bloqué dans le jeu.. Ça pourrait encore passer si un indice venait vous le suggérer… mais non ! Soit vous avez la référence, soit vous avez recours au livre des solutions ! Pour un jeu dont la difficulté semble viser les enfants, pas très sympa de miser sur une réf pour les plus de 40 ans ! Je crois que le jeu est vraiment conçu pour que les parents y jouent avec leurs gamins et vice-versa en fait…
                    • L'interface simplifiée : en soi elle est réussie, mais en empêchant toute frustration lors de la manipulation des objets, on enlève un gros potentiel de blagues. Monkey Island 2, en particulier, en fourmillait (vous avez déjà essayé l'action Pick Up sur Kate Capsize ?). Dans Return to Monkey Island, ça n'est pas possible, les personnages ne réagissent que lorsque vous trouvez la bonne réponse (ou presque). Et cette occasion de faire quelques blagues n'a pas du tout été compensée à d'autres endroits… à nouveau, j'en reviens à cette sensation de paresse créative.
                    • Certains objets nécessitent de quitter et de revenir immédiatement au même endroit pour qu'ils changent d'état, notamment vers la fin du jeu. Pourquoi pas, mais à nouveau, le jeu ne vous donne aucun indice sur ce comportement, c'est arbitraire et vous devez lire le livre d'indice pour le savoir, ou retourner au même endroit parce que vous avez à nouveau fait le tour de toutes les îles et vous ne savez plus quoi faire. À nouveau, le jeu est paresseux et n'a pas envie de vous aider ou de guider de façon subtile… Le livre d'indices ou la mort !
                    • 9 emplacements de sauvegarde seulement ! La plupart des jeux LucasArts montaient à 99 emplacements, mais c'est descendu à une vague dizaine depuis les Special Edition de 2009 et les remasters de Double Fine. Bonjour la rejouabilité, en plus ça ne coûte rien d'augmenter le nombre d'emplacements ! Mais bon, il me parait probable qu'ils corrigent ça lors d'une mise à jour.
                    • Les épreuves sur l'île de Brrrmuda sont plutôt ennuyantes. On dirait un petit challenge de début de jeu. Il n'y a rien de très drôle, rien de très compliqué, rien d'astucieux, rien d'enrichissant, rien d'étonnant… C'est « correct, sans plus ». Mais il y a des tas de jeux d'aventure « corrects, sans plus », moi je m'attendais à du Monkey Island par Ron Gilbert
                    • L'île de la Terreur a un style très réussi, mais les 2/3 de la carte de cette île ne sert à rien. Dommage !
                    Bref ! Pas d'erreur flagrante, mais une fois que vous avez enlevé les verres roses de la nostalgie, Dieu que c'est fade ! L'histoire ne semble rien conclure de majeur, c'est une petite aventure parmi d'autres (ça aurait pu être un simple petit épisode dans une série Telltale). Les personnages ne disent quasiment rien de profond. Tout est bienveillant, sans aspérité. Il y a très peu d'humour percutant, peu de choses inquiétantes, peu de références à la nouvelle pop culture. Monkey Island 2 m'avait fait énormément réfléchir à plein de de choses, ça avait changé ma perception du jeu vidéo. Return to Monkey Island, en comparaison, c'est comme retrouver sa très vieille paire de pantoufles : elles sont agréables, mais est-ce qu'elles me font vraiment avancer ou stagner ? Est-ce que j'en retiens quelque chose de mémorable ou de quelconque ? Est-ce que ça m'a troublé, est-ce que ça a voulu changer ma perception des choses ? J'ai bien peur que non.

                    En somme, mon idée générale selon laquelle on n'a presque plus jamais le génie créatif de ses 20 ans quand on en a plus de 50 ne sera pas contredite cette fois-ci J'ai l'impression qu'il manquait quelqu'un de bien plus nerveux dans l'équipe d'écriture, et je crois que l'origine de toute ma déception se trouve dans cette écriture très pépère. Je peux recommander ce jeu si vous cherchez un jeu casu « sympa », « agréable », ou si la nostalgie a tendance à vous faire fondre dans tous les cas. Mais si vous attendez un bouleversement, une révélation, un challenge, des énigmes du tonnerre, des répliques tordantes et mémorables, ou si vous vous attendez à ce que la barre ait été placée très haut : vous risquez d'être déçus.

                    Verdict : 3 étoiles sur 5. Agréable, mais rien de transcendant. Vraiment, le seul cas de figure où je le trouve réussi, c'est en guise d'introduction pour qu'un parent fasse découvrir Monkey Island à ses enfants. Mais rendez leur service et faites-les jouer aux autres épisodes au plus vite… Ron, Dave, David, je vous aime bien, mais je crois que vous avez passé l'âge et que vous auriez dû laisser les plus jeunes prendre une part plus importante à la réalisation de ce jeu, vous êtes bien essoufflés maintenant. Il n'y a que Tim Schafer (qui est toujours resté très actif) pour lequel je pourrais dire qu'il semble encore « dans le coup ».
                    Dernière modification par Kbbt, 21 septembre 2022, 22h05.

                    Commentaire


                    • #40
                      J'ai lu le sujet avec intérêt. C'est vrai que le parti pris graphique est assez clivant dirons-nous...
                      Comme certains d'entre vous jadore les couleurs et les teintes de ce nouvel opus, mais pas ces personnages à l'aspect cubique et déformé qui rappelle en effet nombre de productions animées pour la télé.
                      Et je vous rejoins totalement sur le fait que cela peut déplaire mais que cela n'empêche pas d'avoir du tact et de la diplomatie pour le dire. J'avais lu que Ron Gilbert et son équipe avaient été très affectés par l'indélicatesse (hum...) de certains fans.

                      C'est amusant que GodCédric mentionne les éditions spéciales. J'ai mis du temps avant de me décider à les jouer et mon dieu... cela m'a rassuré de lire ses mots.
                      Je n'ai même pas terminé le premier, graphiquement je l'ai trouvé à mi-chemin entre le médiocre et le correct, le tout parsemé de quelques rares touches de grâce.
                      Les décors semblent avoir été peints à la truelle et certains personnages, dont celui de Guybrush, ont des têtes à faire peur.
                      Sans compter les carences techniques qui n'ont pas été comblées à cette occasion (animations, perspective, superpositions...)
                      Ces éditions spéciales se sont avérées finalement être des remasterisations au rabais, paresseuses au possible et je me suis fait la réflexion qu'elles n'arrivaient pas à la cheville des versions d'origine.
                      Les remasterisations de Day of the Tentacle ou Full Throttle sont des remasterisations dignes de ce nom, pas celles-là.

                      Je fais moi aussi partie des fans des deux premiers et du troisième, même si je sais qu'à l'époque il n'a pas fait l'unanimité.
                      Concernant le quatrième, le passage à la 3D ne l'a clairement pas aidé, sa maniabilité non plus, et globalement je l'avais trouvé moins marquant.
                      Je n'ai jamais ressenti l'envie de le refaire, seule sa bande-son m'aura durablement marqué, à l'époque où je rédigeais les guides de feu La Clique des Jeux Vidéos, j'écoutais celles du 3 et du 4 et je pondais des pages.

                      Je n'ai pas encore fait la version Tales of Monkey Island.

                      Je te rejoins Kbbt sur un point en y apportant quelques nuances. Dans le milieu artistique nous avons en effet beaucoup d'exemples de personnalités qui n'ont pas su retrouver leur génie créatif d'une époque, d'autres en revanche ont su en développer un différent.
                      Mais dans l'absolu cela revient à ce que tu disais, quel que soit le talent d'un artiste, il est rare qu'il s'exerce de la même manière avec un nombre plus ou moins conséquent d'années d'écart, ou selon l'âge.
                      Comme tous les êtres humains nous changeons, notre sensibilité change, nos goûts, nos attentes, nos références.
                      Mais je crois que le pire chez un artiste c'est de s'auto-référencer en prenant pour base ses anciennes oeuvres pour tenter de reproduire ce qui a fait son succès (j'ai en têtes des humoristes ou des réalisateurs).

                      Concernant le parti-pris graphique, je n'aurais pas été contre du pixel art : des jeux comme Kathy Rain (que j'ai adoré) ou The Whispering of a Machine en sont de bons exemples.
                      Ou alors à mi-chemin entre le pixel art et le dessin traditionnel, comme avec les remasters de Day of the Tentacle et Full Throttle.
                      Ou bien davantage orienté dessin traditionnel comme avec Monkey Island 3.

                      Je pense que je ferai l'impasse sur cet opus.
                      Dernière modification par Pseudopode, 22 septembre 2022, 11h02.
                      Conseils utiles avant de poser une question sur le forum
                      . Consulter la fiche technique du jeu
                      . Consulter la FAQ de Lost Treasures Fr
                      . Consulter les sujets épinglés en entête du forum
                      . Faire une recherche sur le forum

                      Les guides d'utilisation disponibles
                      . DOSBox - http://clinique.jeuxvideos.free.fr/a...p?lng=fr&pg=10
                      . VDMSound - http://clinique.jeuxvideos.free.fr/a...p?lng=fr&pg=14

                      Commentaire


                      • #41
                        Le 1 et le 2 resteront des monuments pour leur originalité, leur palette graphique, leur humour décapant et des énigmes imaginatives et alambiquées à souhait. Il n'est pas possible de tout expliquer pour l'épisode 1 et 2 ; je crois qu'il s'agit de l'âge d'or du point n' click et c'est tout.

                        Le 3 est apparu comme un ovni, mais c'est une vraie réussite artistique et l'histoire et digne de Monkey Island.

                        J'ai détesté le 4 à l'époque, car en 3D et au clavier, mais avec le temps, je lui reconnaît sa véritable atmosphère typique Monkey Island.

                        Le 5 est bien, mais sans âme, c'est son principal défaut. Un jeu peut-être beau ou moche, mais il doit émaner quelque chose qui en fait une œuvre immersive. C'est peut-être moi qui a du mal avec les personnage de synthèse Telltale Games. J'ai la même sensation avec Retour vers le Futur. Seule la série Sam & Max fait exception.

                        Le 6 ou le 3 de Ron Gilbert est parfait comme un livre d'images imprimé en HD avec des bulles de texte. Je sais que j'aurais aimé de l'aventure, de l'action, de l'imprévue, du grotesque et de l'excentricité avec des personnages baroques. C'est un bon Monkey Island quand même. C'est le "quand même" qui empêche l'extase.

                        Commentaire


                        • #42
                          Perso, la question de savoir si j'achète le jeu ou pas ne se pose même pas, mon PC étant un vieux tromblon qui tourne encore sous Windows 7.
                          Mais autrement, je me serai peut-être laissé tenter vu les retours plutôt positifs.
                          Dernière modification par Snow, 22 septembre 2022, 21h50.
                          La vitesse de la lumière est supérieure à celle du son !
                          C'est pourquoi bien des gens ont l'air brillant jusqu'à ce qu'ils ouvrent la bouche !

                          Commentaire


                          • #43
                            Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle 

Nom : 		Return-to-Monkey-Island-The-most-beautiful-graphics-you-have.jpg 
Affichages :	43 
Taille :		79,8 Ko 
ID : 			861055

                            As the mist clears, the eerie image of a forest forms in front of you. To the east, a vast plain extends towards the horizon. Westward howewer, in the thick of the forest, a thousand pairs of eyes pierce the mist, glaring despondently back at you.

                            Commentaire


                            • #44
                              Envoyé par Snow Voir le message
                              Perso, la question de savoir si j'achète le jeu ou pas ne se pose même pas, mon PC étant un vieux tromblon qui tourne encore sous Windows 7.
                              Mais autrement, je me serai peut-être laissé tenter vu les retours plutôt positifs.
                              Le jeu ne fonctionne pas sur les Windows 32 bits ; il faut le savoir.

                              Commentaire


                              • #45
                                Envoyé par GT400 Voir le message
                                Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle 

Nom : 		Return-to-Monkey-Island-The-most-beautiful-graphics-you-have.jpg 
Affichages :	43 
Taille :		79,8 Ko 
ID : 			861055

                                Le plus "beau" Guybrush reste, selon moi, celui du 2.
                                Même si celui de Telltales n'est pas si mal que ça, le pire étant celui du remake de 1.
                                La vitesse de la lumière est supérieure à celle du son !
                                C'est pourquoi bien des gens ont l'air brillant jusqu'à ce qu'ils ouvrent la bouche !

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X